ENTREINTES

Bois Métal

La sculpture est avant tout Masse. Compacte.
Ancrée dans le sol. Au fil des corps enlacés,
tendus ou recueillis, des rythmes issus du fond
d´elle-même éclatent à sa surface.
Au coeur des bras qui s´étreignent, des jambes
qui s´entremêlent, les corps s´embrassent.
Ou bien , au creux des dos qui s´arrondissent,
l´être se recueille, s´enlace à lui-même.
Muscles, corps, étreintes.
Tous ne sont que prétexte et support à une
masse qui s´anime. Vibre. Vit.